Bukavu: le dollar américain se négocie entre 1800 et 1900 Fc

0
422
Franc Congolais

Le Franc congolais se déprécie sur le marché face au dollar américain. C’est un constat fait à Bukavu au Sud-Kivu par la rédaction de la radio Svein, mardi 28 avril 2020. 1 USD s’échange entre 1850 et 1900 FC. Les prix des denrées alimentaires augmentent aussi sensiblement. Certains produits sont passés du simple au double.

Le taux indicatif à la banque est fixé à 1.770 FC pour la vente contre 1.800 FC pour l’achat.

En réaction, l’assemblée citoyenne, demande au Ministre national de l’économie de définir des stratégies pour contourner cette situation.Cette structure de faiseurs d’opinion de Bukavu estime que cela empire  la vie de cetteville isolée suite au Covid19.

Fréderic Mushagalusa, membre de l’assemblée citoyenne regrette :

« C’est une désolation que cela se passe sans que le ministre de l’économie ne contourneune telle situation ».

Pour lui, la dépréciation de la monnaie congolaise ne date pas d’aujourd’hui. C’estune situation qui dure il y a trois ans  sans que les Autorités du pays ne réagissent.

Pas n’importe qui comme Ministre

A l’en croire, c’est est le reflet de l’irresponsabilité de certains dirigeant, de l’amateurisme dans la gestion de la République. Selon lui, ne devient pas Ministre qui le veut. Ailleurs, lorsqu’on est nommé ministre de l’économie ou vice-ministre, ça veut dire que vous avez de l’expérience dans le domaine. Ce qui signifie être technocrate et capable d’apporter des solutions à des problèmes. Ce qui n’est pas le cas chez en RDC. Il déplore :

« Il suffit d’être membre d’un parti politique avec la bénédiction de l’autorité morale pour que vous soyez nommé Ministre. Voilà aujourd’hui notre monnaie se déprécie et personne ne propose une solution. Il y a trois ans, un dollars américain se négociait à 1000 Fc. Aujourd’hui nous sommes à 1900 Fc, peut-être demain on va atteindre 3000 Fc ».

Le FMI avait averti

En RDC, le coronavirus est venu enfoncer le cadre macroéconomique déjà fragile. Cela, du fait que le pays dépend des exportations des miniers et surtout qu’il importe tout de l’extérieur.

La précarité des devises pour couvrir les réserves de change de la BCC a eu des effets négatifs sur la valeur de la devise nationale. Situations qui ont également pesé sur la croissance économique au cours de l’exercice 2020. Cela en la ramenant à 2,2% selon les estimations du fonds monétaire international.

Selon le Fonds Monétaire Internationale (FMI), la crise actuelle est mondiale. Elle nécessite des mesures économiques fortes, obligeant ainsi les gouvernements à diversifier leurs économies pour assurer la survie des peuples.

Il note que la baisse des prix des produits miniers sur le marché international a accentué l’économie de la RDC. Car ladite économie en dépend à plus de 80%.

Pascal Kamanzi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 × 25 =