Bukavu: Le complexe scolaire Shalom va produire des poussins à travers son incubateur automatique

0
127
L'incubateur automatique

Le complexe scolaire Shalom de Bukavu, compte relever les défis de la production des œufs dans le Sud-Kivu. A travers la fabrication de son incubateur automatique, elle promet d’inonder le marché de cette province de l’Est de la RDC.   

Cette précision est d’Alfred Cubaka, promoteur du complexe scolaire Shalom. Il l’a dit, dimanche 20 septembre 2020, au cours de cérémonie de proclamation des résultats de fin de l’année scolaire 2019-2020.

Pour lui, c’est un sentiment de satisfaction vu la période qu’a traversé le pays suite à la pandémie du Covid-19. Il rappelle que cette institution est une école privée de Bukavu.

Le comité de direction de l’école

En effet, l’école disponibilise un lave main automatique ; un incubateur automatique ; un jardin automatique ; coffre-fort automatique ; une maison intelligente de sécurité ; ainsi que la fabrique des craies. Ce, dans le souci de répondre au besoin population de la ville de Bukavu en particulier et du Sud-Kivu en générale.

De plus, l’école possède deux laboratoires pour notamment la chimie-physique et électronique. Le promoteur parle des difficultés rencontrées au cours de l’année.

Place de l'indépendance, ville de Bukavu
Place de l’indépendance, ville de Bukavu

« Nous avons traversé une mauvaise période avec la pandémie du Covid-19. Malgré cela, les enfants se sont distingués, et en se donnant corps et âme. Nous avons couvert les 30 jours additionnels pour relever tant soit peu le niveau des élèves. Voilà aujourd’hui les résultats. Nous avons environs 93℅ de réussite à l’école maternelle comme primaire. L’école est en pleine évolution. Car, nous voulons rendre technique et pratique les différentes  réalisations. Il s’agit de résoudre tant soit peu les problèmes de la province du Sud-Kivu ».

En somme, Alfred Cubaka appelle principalement les parents de Bukavu à viser les valeurs scientifiques dans le chef de leurs enfants. Ce qui nécessite de découvrir leurs compétences.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =