Bukavu : la société civile environnementale de Kamanyola formée sur la protection des hippopotames

0
60
Hippopotames

Les acteurs de la société civile environnementale de Kamanyola, territoire de Walungu ont été formés sur l’importance la protection des hippopotames. C’est la société civile du Sud-Kivu qui a organisé ce renforcement de capacité, mardi 29 décembre 2020 à Bukavu.  

 

Cet évènement s’est déroulé dans le cadre de la valorisation du secteur touristique de la RDC à travers les airs protégés.

Selon Josué Afuna, coordinateur provincial de la société civile environnementale, le tourisme est d’une importance capitale. Ce, d’autant plus qu’il permet de renflouer les caisses du trésor public. Ce qui peut contribuer au développement de la province du Sud-Kivu en particulier et de la RDC tout entière.

Pour y arriver, il faut avoir des aires protégées avec des espèces animales bien entretenues. Objectif ? Attirer les visiteurs. Il regrette tout même que ce dernier temps tout est bloqué suite à la crise sanitaire due au Covid-19.

Ainsi les acteurs leaders sont outillés sur comment protéger les hippopotames ; leurs conditions de vie ; le comportement et méthodes d’encadrement d’une période à une autre. Par exemple la période d’allaitement où ces espèces paressent plus féroces. Pour cela, les jeunes environnementalistes doivent adopter des stratégies de protection envisagées. Ce, en vue de les épargner des attaques contre la population et vice versa.

Josué Aruna indique que son organisation est prête et engagé à accompagner ces jeunes formés pour atteindre leur but primordial. Il s’agit entre autres de la dotation des matériels à utiliser ; le suivi et orientation sur tel ou tel autre question qui leur sembleraient difficile.

L’hippopotame n’est pas prédateur

Selon le DG de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), l’hippopotame n’est pas un prédateur. Car, il ne dévore pas les gens.

Cependant, il est un danger lorsqu’il se sent menacé. C’est la mauvaise gestion de contact des hommes avec les hippopotames qui le met souvent en position de défense.

Louise Busane

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 − 12 =