Bukavu : la société civile dénonce la banalisation des alertes d’insécurité par les services de l’État

0
169
Place Mulamba à Bukavu

Le Bureau de coordination de la société civile (BCSC) du Sud-Kivu s’est exprimé sur la situation qui a prévalu à Bukavu. Il fustige la banalisation des alertes sécuritaires ; spécialement le dossier de 9 bandits arrêtés à université officielle de Bukavu (UOB).

 

Le BCSC s’est exprimé dans un communiqué publié mercredi 3 novembre 2021 après l’adresse du Gouverneur.

L’organisation fustige la banalisation avec laquelle le dossier de 9 bandits armés qu’ont arrêtés les étudiants à l’UOB était traité. De plus, beaucoup d’autres cas d’alertes de la population dans ce sens.  Surtout que ce groupe  aurait donné des informations sur une probable attaque des rebelles.

De sources dignes de foi il s’observe un mouvement suspect d’hommes en armes non autrement identifiés à d’Irhambi Katana ; de Bugorhe. Ces derniers feraient des mouvement vers le Parc national de Kahuzi Biega, un site du patrimoine mondial.

Des recommandations de la société civile

Le BCSC félicite et encourage les FARDC et PNC pour la maîtrise de la situation jusqu’à présent.

Cependant, il dénonce la contradiction entre le communiqué du gouverneur ; et du commandant de  la 33ème région militaire. Par conséquent, il faudrait une harmonisation de la communication afin de ne pas semer une confusion dans la population. Au gouvernement provincial de mettre des moyens financiers conséquents à la disposition des services de sécurité.

En outre, elle invite la justice militaire à investiguer sur ce cas ; et à organiser le plus  rapidement possible un procès en flagrance pour décourager de tels pratiques. Ladite justice devrait également tenir d’autres procès pour tous ces présumés bandits en armes arrêtés mais pas encore été jugés.

À la population, le BCSC demande de dénoncer tout mouvement suspect auprès des services  de sécurité.

Selon cette organisation, l’Etat de siège n’est pas une urgence ni une solution pour le Sud Kivu.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 12 =