Bukavu: Des jeunes de Panzi font de l’assainissement du milieu leur cheval de bataille

0
458

C’est devenu une tradition à Panzi, un quartier de Bukavu, dans le Sud-Kivu.Des jeunes ont pris l’habitude d’assainir les rues de cette contrée chaque samedi.

Si certains constatent que l’Etat brille par l’absence, ces jeunes ont décidé de prendre la relève. L’action est initiée par le groupe de volontaires « Force des jeunes pour le progrès et le développement de Panzi ». 

En effet, ils dénoncent l’état d’insalubrité qui règne sur les routes de ce quartier. Pour en découdre, ils s’adonnent courageusement, chaque samedi, aux travaux d’assainissement appelés « Salongo ».

Les tâches se font conformément à l’horaire établi par rapport aux avenues ciblées. Ils aménagent les passages, évacuent les rigoles, ramassent les déchets. Des observent se félicitent qu’ils ne laissent nul place où la main ne passe et repasse. Une action qui se passe sous l’œil impuissant des Autorités urbaines. 

Cependant, le travail se fait avec un nombre qui varie généralement entre cinq et une dizaine de personnes. Selon unjeune interrogé vers la Faculté de médecine de L’Université Evangélique en Afrique, cette action s’inscrit dans la logique de l’auto-développement local.

‘’Si nous ne nous impliquons pas nous-mêmes pour notre propre développement, qui le fera pour nous ?’’.

Pour lui, ils sont volontaires en attente du soutien de l’Etat et toute autre personne de bonne volonté. Question de les appuyer dans cette initiative faire du « salongo » une culture pour ce quartier, chaque samedi. Ce jeune lâche :

‘’L’État a démissionné, il faut le secourir’’.

Cette initiative ne laisse pas indifférents des habitants du quartier Panzi. Certains Notable  souhaitent que l’Etat légalise un system  de « monnayage routier ». Objectif ? Encourager ces jeunes qui font bénévolement ce travail d’assainissement.

Junior Batumike

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 4 =