Bukavu/Covid-19: La police réprime la marche de la Lucha de soutien aux personnels soignants

0
244
La LUCHA dans ses revendications

La police nationale congolaise a dispersé jeudi, 18 juin 2020 une marche des militants de Lutte pour le Changement (Lucha). L’évènement s’est passé à Bukavu dans le Sud-Kivu, une province de la partie orientale de la République Démocratique du Congo.

Aussitôt commencé, les forces de l’ordre ont tiré à coup de gaz lacrymogènes. Objectif ? Disperser des manifestants qui marchaient en vue de soutenir les personnels soignants qui interviennent dans la riposte contre le coronavirus.

Sur place, deux manifestants étaient interpellés et sont restés détenus à la police.

La LUCHA en pleine manifestation

En effet, le mouvement citoyen Lucha de Bukavu avait appelé à une marche pacifique pour soutenir les personnels soignants et hospitaliers. Car, ils les considèrent comme des héros en première ligne dans la lutte contre le coronavirus en RDC.

« Nous l’avons annoncé depuis lundi. Nous devrions marcher aujourd’hui ; pour apporter notre soutien à ceux qui sont en train de consentir un très grand sacrifice. Ce, en vue de sauver nos vies et de toutes personnes malades. Ils sont confrontés à plusieurs défis notamment, le manque de moyen. Malheureusement, malgré notre lettre d’information sur laquelle la police a signé, nous étions dispersés par gaz lacrymogène. Certains de nos amis ont été interpellés. C’est quelque chose à déplorer ».

C’est en ces termes que s’est exprimé Judith Maroy dans une attitude de désarroi.

A cet effet, la Lucha fustige l’inaction des autorités politico-administratives. Aussi, dénonce-t-elle la répression sanglante  de sa marche et appelle à la libération immédiate de ses deux membres arrêtés.

La LUCHA, quid

La LUCHA en action
La LUCHA en action

La Lutte pour le changement, abrégée en Lucha, Fondé en 2012 est une association basée à Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo. Elle lutte pour la dignité humaine et la justice sociale. De fait, ce mouvement citoyen rassemble plusieurs centaines de jeunes à travers le pays. La non-violence est le fondement de leurs actions malgré les arrestations policières et, parfois, des meurtres  de ses militants.

Melchior Nyamugabo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 × 10 =