Bukavu: Colère des jeunes pour exiger la réhabilitation de la route menant vers le cimetière de la Ruzizi

0
66
Des jeunes en train de barricader la route

La situation était tendue jeudi 11 février 2021 sur la route menant vers les cimetières de Ruzizi 1 ; dans le quartier Nyalukemba, commune d’Ibanda à Bukavu. Pour cause ? Des jeunes ont érigé des barricades en brûlant des pneus pour exiger la réhabilitation de cette voie.  

En fait, des jeunes de l’avenue Camp Saïo, cercle Hypique2 et quartier Latin étaient en colère. C’est dans la matinée du jeudi. Pour ce faire, ils ont érigé des barricades en brûlant des pneus depuis la matinée de ce jeudi 11 février 2021.
La société civile communale d’Ibanda estime inexplicable de voir une route  d’intérêt général rester dans un état de délabrement très avancé. Pourtant, c’est la seule route qui mène vers le cimetière opérationnel qui reste dans la ville de Bukavu.

Pour cette organisation, les morts ne méritent pas ce qui se vit actuellement. Raison pour laquelle les jeunes ont décidé d’exprimer ce ras-le-bol.

Ruzizi est impraticable

De plus, l’organisation regrette que cette situation fasse déjà trois ans sans un moindre remblayage du sol ; pour faciliter la circulation aux personnes en partance vers les cimetières, accompagner les leurs.
Evariste Namegabe, Bourgmestre de la commune d’Ibanda a apaisé la population laissant croire qu’une solution urgente sera trouvée.
Il faut souligner que la population est déterminée à poursuivre avec des actions citoyennes de grande envergure ; jusqu’à ce que leur revendication trouve satisfaction. A cet effet, elle a accordé 48h au maire de la ville de Bukavu en vue de rendre cette voie praticable.

Entretemps, des hommes continuent de porter les cercueils sur leurs épaules par manque de passage adéquat.
Pour rappel, cette structure citoyenne avait accordé 72 heures aux autorités provinciales et urbaines, pour réhabiliter cette route. Objectif ? Permettre à la population d’aller déposer paisiblement les êtres chers en leurs dernières demeures.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
1 + 23 =