Afrique: ACTA dénonce une promotion voilée du tabac dans la riposte au Covid-19

0
943

L’Alliance pour le Contrôle de Tabac en Afrique (ACTA) pointe du doigt British American Tabacco ; Philip  Morris  International, Meridian Tobacco Company ; Leaf Tobacco and Commodities. Ces  industries profitent de la crise du Covid-19 pour, de manière voilée, faire la promotion du tabac en Afrique.

C’est une alerte signée Sessou Léonce, Secrétaire Exécutif de Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ACTA).

En effet, les  preuves  de  l’interférence  de  l’industrie  du  tabac  lors  du Covid-19  ne concernent pas seulement la disponibilité de ses produits. Elle profite de la crise pour soigner également son image. Au niveau mondial, British American Tobacco (BAT) a annoncé qu’il travaillait sur un vaccin contre la maladie. Philip  Morris  International  (PMI)  a  récemment  été  critiqué  pour  une  publicité,  en fournissant des respirateurs pour aider la Grèce.

En Afrique, ACTA cite nommément quelques entreprises qui promeuvent le tabac. Le rwandais cité, c’est Tribert Rujugiro Ayabatwa, propriétaire de Meridian Tobacco Company et de Leaf Tobacco and Commodities. Il a fait don de 250 millions de shillings ougandais au gouvernement  pour soutenir la lutte contre Covid-19.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde contre de telles relations. Elle a déclaré :

“Le partenariat avec l’industrie du  tabac  sape  la  crédibilité  des  gouvernements  en  matière  de  protection  de  la  santé  des populations. Car  il  existe  un  conflit  fondamental  et  irréconciliable  entre  les  intérêts  cette industrie et des politiques de santé publique”.

En effet l’OMS, il est de la plus haute importance que les pays africains répondent à cet appel. Que les nations ne laissent pas l’industrie du tabac influencer  les  politiques antitabac avec l’assistance à la riposte au covid-19.

Priorité à la santé publique

ACTA félicite les gouvernements africains d’avoir pris des initiatives audacieuses pour contenir la propagation du virus. Elle les encourage à  rester  fermes  même  si  l’industrie  du  tabac  essaie  de  faire  dérailler  ces  actions.  La  santé publique devant toujours être la priorité absolue  de tout gouvernement.

Toute fois, l’organisation ACTA condamne la stratégie de l’industrie du tabac :

L’ACTA condamne les stratégies honteuses et peu orthodoxes mises en œuvre par l’industrie du tabac pour faire prospérer  ses  activités. Cela,  même  au  milieu  d’une  pandémie  mortelle, qui  s’est  avérée particulièrement aggravée par le tabagisme”.

Elle lance un appel à  la  communauté  africaine  de lutte  antitabac  à  la vigilante  pendant  cette période. Ces organisations devraient prendre des  mesures  pour  isoler  tous  les  efforts  de  l’industrie  du  tabac  pour exploiter la pandémie Covid-19.

Le meilleur  exemple  que  l’Afrique  devrait  peut-être  suivre  est  celui  du  Botswana dans les efforts de riposte au Coovid-19. Le gouvernement, incité par la société civile, a interdit la vente et l’importation de tabac et de produits dérivés.

Les fumeurs, plus vulnérables aux maladies infectieuses

A ce jour, le tabagisme a un impact considérable sur la santé pulmonaire et est associé à plusieurs maladies respiratoires

ACTA rappelle que le tabagisme est préjudiciable au système immunitaire et à sa réactivité aux infections. Ce qui rend les fumeurs plus vulnérables aux maladies infectieuses.

À l’en croire, des études antérieures ont montré que les fumeurs sont deux fois plus exposés que les non-fumeurs pour contracter la grippe. Aussi, sont-ils exposés à des graves symptômes.

En fin, lors de la précédente épidémie de coronavirus (MERS-CoV), les fumeurs ont également enregistré un taux de mortalité plus élevé.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 × 4 =