Affaire Vital Kamerhe : VSV dit non aux appels de xénophobie

0
276

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme (VSV) l’a exprimé au dans un point de presse. C’était lundi 27 avril 2020 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Rostin Manketa, Directeur exécutif de la VSV indique que cette organisation suit de près le dossier Vital Kamerhe.

Il demandé aux partisans de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) particulièrement, de mettre fin aux appels à la xénophobie.  La même recommandation est faite à ceux qui ont voulu profiter de cette détention préventive pour provoquer et manifester. Car, ces évènements risquent d’influer ou de faire pression sur une justice que tous veulent, indépendante. Rostin Manketa déclare :

Tout congolais est chez lui partout dans toutes les provinces. Il a le droit de s’installer légalement et légitimement dans n’importe quelle partie du territoire national. Ce, conformément à la Constitution de la RDC et aux autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme. Tous les actes de xénophobie, d’appel à la haine tribale ne favorisent nullement l’unité et la cohésion nationale. Ils sont condamnés TANT au niveau national qu’international”.

Non l’ingérence dans la justice

La VSV fait observer que dans un Etat de droit, aucune ingérence, n’est acceptable dans un dossier de justice. La justice, seule, est appelée à faire son travail d’une manière indépendante.

L’organisation salue les signaux forts donnés par la justice congolaise, à travers les interpellations de hautes personnalités. Elle note qu’avec un peu de volonté politique, les choses peuvent changer positivement. Cela, pour mener effectivement la lutte contre la corruption et le détournement des fonds publics en RDC. Rostin Manketa martèle :

“La justice congolaise et tous les congolais devraient respecter le droit de M. Vital Kamerhe à la présomption d’innocence. Car SA CULPABILITÉ jusque-là dans cette affaire n’a pas encore été établie; par un jugement définitif. Un jugement rendu à l’issue d’un procès public garantissant tous ses droits à la défense”. 

Il souhaite que soient scrupuleusement observées, toutes les garanties d’un procès juste et équitable . Si non, ce procès donnera raison aux nombreuses voix qui s’élèvent pour parler d’un dossier politique.

La santé de Vital Kamerhe

La VSV a également brossé l’information faisant état de santé préoccupant de Vital Kamerhe. Elle demande à la justice de lui faire bénéficier des soins appropriés dans un établissement sanitaire de son choix. Question de respecter son droit aux soins de santé conformément à la Constitution de la RDC ; la Charte Africaine des droits de l’Homme et des peuples et au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Le parquet général de Matete a convoqué le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, le 8 avril 2020. Le même jour, il a été placé en détention préventive à la Prison Centrale de Makala (PCM); après avoir été entendu par le Procureur. Pour cause ? Détournement présumé des fonds publics alloués au programme de 100 jours du Chef de l’Etat.

Vendredi, 24 avril 2020, la VSV a reçu les informations de la fin de l’instruction au parquet Général de Matete. Pour fixation du procès, le dossier est transféré au Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

GK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =