Affaire Ronsard Malonda: la Dynamique des universitaires congolais exige l’annulation des élections de 2018

0
312
Commission Electorale Nationale Indépendante

La Dynamique des universitaires congolais  refuse de cautionner ce qu’elle qualifie d’hypocrisie innommable au sujet de Ronsard Malonda. Elle exige l’annulation pure et simple de toutes les élections de 2018 aux résultats « fabriqués ».

La Dynamique des universitaires congolais l’a exprimé dans une déclaration signée jeudi 9 juillet 2020. Document qu’ont co-signé les profs Alphonse Maindo et Billy Bolakonga de l’Université de Kisangani (Unikis).

Elle rappelle qu’il y a eu, le 30 décembre 2018, une « parodie » d’élections. Aussi, les résultats étaient proclamés et validés  dans un cafouillage total. Ce, au mépris absolu de la loi électorale et de l’équité qui ne faisaient ni plus ni moins le fait du Prince. Elle s’exclame :

« Des nominations scandaleuses à tous les échelons. De la présidence de la République à la Députation nationale et aux sénatoriales ; en passant par la députation provinciale dont les gouverneurs d’ailleurs sont une vilaine émanation ».

Pour elle, la conscience délibérément sélective réclamant la dissolution de la seule assemblée est aussi indécente que suspecte. Elle constate l’indignité et l’opprobre qui frappent l’ensemble des institutions et animateurs. Car, ils sont issus de ce qu’elle traite de plus vaste et plus mascarade de l’histoire électorale. Une raison de s’insurger contre cette hypocrisie innommable et propension insidieuse à perpétuer un ordre politique honni.

En conséquence, la dynamique exige l’annulation pure et simple de toutes les élections « aux résultats fabriqués ». Des résultats issus de la même machine de fraude dont Ronsard Malonda, Corneille Nangaa et compagnie seraient les grands artisans. Cela, par respect pour les suffrages qu’a exprimés  le souverain primaire et par souci de crédibilité des actions politiques.

Face à Ronsard Malonda, Elections générales anticipées

Palais du Peuple, siège des institutions de la démocratie en RDC
Palais du Peuple, siège des institutions de la démocratie en RDC

La dynamique exhorte, le peuple contre l’ensemble des résultats frauduleux et à réclamer des élections générales anticipées. Objectif ? Résoudre le problème de fond :

« La crise de légitimité des institutions et de leurs animateurs qui se traduit par des innombrables conflits réels ou apparents ».

Cependant, elle réitère l’urgence absolue d’une solution holistique de la crise politique. Car, aucune approche sectorielle n’apportera de solution durable et satisfaisante aux attentes de la population. Cette dernière, avait exprimé le désaveu général et clair d’un système politique ancré depuis Mobutu dans la gouvernance de l’Etat.

Donc, c’est le système politique tout entier qui doit être non pas réformé; mais repensé et transformé profondément. Sans cette révolution sociale et morale profonde, le martyre du peuple se poursuivra sans désemparer.

Elle indique que ce sont les fondamentaux du système politique qui doivent être confondus. Exemple, le gouvernement, la justice, l’administration, l’armée, la police, le service de sécurité, l’éducation ainsi que la redistribution des richesses nationales.

A l’en croire, toute autre voie n’est qu’une nième simple agitation dont l’issue finale est connue d’avance :

« Le remplacement d’un autoritarisme cleptocratique  par un autre encore plus abject. Le temps est venu de comprendre qu’il faut autre véhicule, tout neuf.  L’heure n’est plus au rafistolage d’un véhicule suranné ».

Judith Asina

Appel du 09 juillet de la dynamique des universitaires congolais 20200709 (3)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 + 2 =