Affaire Minembwe : Clément Kanku demande au Chef de l’Etat de sanctionner les membres du Gouvernement concernés

0
379
Clément Kanku, Président du Mouvement pour le Renouveau

Le Mouvement pour le Renouveau (MR) annule sa marche de contestation du 21 octobre 2020, contre l’installation du Bourgmestre de Minembwe. Clément Kanku, son Président, demande au Chef de l’Etat de sanctionner les membres du Gouvernement concernés par cette supercherie. 

Clément Kanku salue la décision du Président de la République d’annuler toute procédure liée à l’installation du Bourgmestre de Minembwe.

De ce fait, le MR annule sa marche qui n’a plus sa raison d’être. Cependant, ce parti encourage le Chef de l’Etat à aller jusqu’au bout de sa démarche. Ce, en engageant un véritable débat des scientifiques et des notables sur cette question. Objectif ? Mettre un terme une fois pour toute à cette confusion. Felix Tshisekedi devrait sanctionner les membres du gouvernement qui ont initié et participé à cette supercherie à son insu.

Aussi, une sanction exemplaire devrait s’appliquer à tout ministre qui a profité de sa position au gouvernement ; pour abuser de la confiance du Chef de l’Etat. Cela, en entrainant le gouvernement dans une opération qui menace à la fois la paix, l’intégrité et la cohésion nationales.

Vivement l’application du rapport mapping et suivi des concernés

http://RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, 1993 … – OHCHRwww.ohchr.org › DRC_MAPPING_REPORT_FINAL_FR

Rapport du Projet Mapping concernant les violations les plus graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et 2003
Rapport du Projet Mapping concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et 2003

Le MR rappelle : « c’est depuis 1996 qu’une certaine communauté, qu’a utilisée quelques pays voisins, avait participé à l’agression de la RDC ».  Ce qui a plongé  l’Est du pays dans une instabilité dont les conséquences se ressentent jusqu’aujourd’hui.

Alors, beaucoup de congolais sont morts et plusieurs cas des viols sur les femmes. « Une plaie encore fraiche dans notre mémoire », dit Clément Kanku.

Pour le MR, le Chef de l’Etat doit éventrer le boa pour que chacun réponde de ses responsabilités ; et que justice soit faite au peuple congolais. Il est question de s’occuper de tout ce qui s’est passé depuis l’agression du pays par de ces armées depuis 1996 ; conformément aux recommandations du rapport Mapping.

Pour Clément Kanku, une base militaire à l’Est

Militaires présents dans le Nord-Kivu. Image/Tiers
Militaires présents dans le Nord-Kivu. Image/Tiers

Clément Kanku estime qu’il serait nécessiteux d’examiner la possibilité d’installer une grande base militaire à l’Est de la RDC.  Il s’agit, pour le Chef de l’Etat, de mettre un terme à l’aventurisme des armées de certains pays voisins avec leurs complices locaux.

Selon lui, on ne gagne pas la guerre avec les mêmes qui l’ont créée et entretenue. 

« Le Chef de l’Etat ne devrait pas hésiter à nettoyer des rangs de nos forces armées les infiltrés et autres brebis galeuses ; qui se sont illustrés depuis des années dans un affairisme et incompétence notoires, en plus d’engager des véritables réformes ».

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 × 27 =