Accréditation du BCeCo en vue: La RDC bientôt bénéficiaire du Fonds Vert Climat des Nations Unies

0
60

Sous le patronage des Ministères des Finances ainsi que de l’Environnement et Développement durable, le Bureau Central de Coordination (BCeCo) a organisé des activités préparatoires en prélude de son accréditation au mécanisme Fonds Vert Climat(FVC). Au cours de cet atelier scientifique, Il était question d’identifier et d’expliquer les tâches du BCeCo dans l’architecture de la gouvernance du mécanisme de cet ambitieux  programme des Nations Unies pour la sauvegarde du climat.

Prenant la parole pour le compte du BCeCo, son Directeur Général, Théophile Matondo, a signalé que cette structure du ministère des Finances doit bénéficier de l’apport des experts nationaux et internationaux pour permettre son adhésion aux standards fiduciaires internationaux. En des termes plus simples, il faudra mettre à niveau le BCeCo pour qu’il maitrise les exigences socio-économiques de la sauvegarde de l’environnement, secteur dans lequel il n’est pas accoutumé.

« Aujourd’hui, nous avons les activités de préparation, pour mettre nos procédures à niveau, avoir des formations sur certains concepts du Fonds vert. D’ici six mois, nous serons aguerris pour pouvoir passer à l’étape d’accréditation », a conclu le Dg de BCeCo.

Le Fonds Vert pour le Climat dispose de quatre instruments financiers pour appuyer les projets présentés par les Etats, via les entités accréditées. Il s’agit de prêts, des dons, des prises de participations et des garanties que le Fonds vert peut offrir pour le financement d’un certain projet. Dans son processus d’accréditation comme Entité nationale, le BCeCo a choisi les dons parmi ces quatre instruments.

Présent à l’ouverture de cet atelier, le Vice-ministres des Finances, Junior Mata a indiqué le FVC va permettre à la RDC d’accéder à d’énormes financements des Nations Unies réservés à la protection de l’environnement. Le BCeCo étant une structure publique chapeauté par le ministère des finances, ayant pour rôle la gestion des projets et programmes sous financement propre, sera l’entité qui va représenter la RDC au FVC. C’est dans ce cadre que ces activités de mise à niveau se justifient.  « Avec les avancées enregistrées de la part du Bureau Central de Coordination, le Ministère des finances compte accompagner cette institution pour parfaire ce processus d’accréditation afin de soutenir des projets nationaux en vue de pouvoir atteindre les 21 milliards USD dans le cadre de l’engagement de notre pays lors de l’accord de Paris », a dit Junior Mata.

Il faut noter qu’avec cette accréditation en vue, le BCECO sera la deuxième entité en Afrique centrale, à être accréditée au Fonds Vert Climat des Nations Unies le Rwanda.

AM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 + 11 =