Accords RDC-Rwanda : Prof Augustin Mutabazi demande aux investisseurs de s’installer directement au Congo

0
388
Prof Agustin Mutabazi au Micro de la radio Svein

Le professeur Augustin Mutabazi appelle les investisseurs à venir directement installer leurs entreprises minières sur le sol Congolais. Et non passer par les pays voisin dont le Rwanda, pour profiter des minerais de la RDC.

Ce professeur d’économie regrette les accords RDC-Rwanda aient évoqués l’exploitation de l’or ; entre la société congolaise aurifère Sakima SA et la société Rwandaise DITHER LTD.

Pour le Prof Mutabazi, les propriétaires de cette société installée au Rwanda seraient venus d’autres continents ; mais ont choisi le pays des mille collines pour y installer leur entreprise.

D’où, ils devraient s’installer directement sur le sol congolais ; ou même appuyer les entreprises aurifères qui s’y trouvent déjà.

D’autant plus que le minerai visé est localisé dans la partie Est de la RDC.

« Ceux qui sont dans le secteur de l’or sont des très grand riches. Ce  sont des juifs, des anglais… vraiment moi je ne comprends pas ces investisseurs. Notre code minier est le meilleur du monde. Pourquoi attendre l’or à Gisenyi ou à kigali ? Les investisseurs qui sont au Rwanda, qu’ils viennent investir directement ici au Congo ; ou qu’ils achètent des actions dans des entreprises aurifères. Il ne faut pas donner l’impression aux investisseurs internationaux que le Congo n’est pas fréquentable ; que c’est juste une source de matières. Ce qui qui m’énerve dans ce contrat ». C’est ce que précise prof Augustin Mutabazi.

Augustin Mutabazi parle des accords brouillons

Kagame-Tshisekedi (Image/Tiers)

Par conséquent, prof Mutabazi considère ces accords comme étant encore sur brouillon. Ainsi il invite les deux présidents à respecter les normes exigées, pour ce qui concerne les accords internationaux. Il est question d’impliquer les élus nationaux et la société civile pour évaluer ensemble ce que le peuple bénéficiera. D’autant plus que ces accords sont jusque-là méconnus du peuple.

Il faut nécessairement qu’ils obtiennent l’adhésion de nos élus et de la société civile ; de part et d’autre du lac et de la rivière. Que les Rwandais ne s’alignent  pas dans la politicaille. S’ils veulent être des business man de haut du rang mondial, il faut qu’ils créent des conditions de compétitivité de leur Business.

Ibag Bagenda             

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 − 9 =