60 ans d’indépendance : la Tunisie réaffirme sa coopération avec la RDC

0
120
Ambassadeur de la Tunisie en RDC

Bouzekri Rmili, Ambassadeur de la Tunisie en RDC a présenté ses vœux aux congolais, à l’occasion des 60 ans d’indépendance. Il a exprimé le désir de son pays de coopérer avec la RDC pour un nouveau palier plus stratégique et plus fort.

En effet, ces vœux étaient particulièrement adressés au Président Tshisekedi et au Premier Ministre de  la RDC.

Bouzekri Rmili a indiqué que son pays attache une grande importance au développement des relations tuniso-congolaises. L’Ambassade voudrait porter les relations d’amitié et de coopération à un nouveau palier plus stratégique et plus fort. Donc, elle aimerait déployer davantage d’efforts conjugués avec toutes les Autorités congolaises.

L’Ambassade voudrait à cet égard, réaffirmer la détermination de la Tunisie à consolider des liens de fraternité et de solidarité. Car, ces liens lient les deux peuples pour l’ancrage de relations bilatérales basées sur le respect mutuel.

Dans ce cadre, le diplomate formule l’intérêt des Autorités tunisiennes et ses opérateurs économiques pour les opportunités de coopération avec la RDC. Il apporte le soutien du Gouvernement tunisien à la Société ENGINEERING PROCUREMENT & PROJECT MANAGEMENT (EPPM). Cette firme est  considérée comme une fierté pour la Tunisie. Elle permet à la Tunisie, de finaliser ses deux projets relatifs à l’exploitation du gaz méthane du Lac Kivu ; et à l’étude de faisabilité d’une raffinerie moderne à Muanda dans le Kongo Central.

La Tunisie toujours aux côtés de la RDC

Tunisie-RDC
Tunisie-RDC

Actuellement, la Tunisie contribue aux efforts de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO). Cela, par une trentaine de Hauts Officiers dont une bonne partie composée de femmes très compétentes.

Toutefois, la Tunisie a toujours manifesté un attachement à la sauvegarde de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC. Selon le diplomate tunisien, c’est depuis 1960, date de l’accès à l’indépendance du pays de Felix Tshisekedi. 

Exemple, un contingent de 2200 soldats de la toute jeune armée tunisienne, qu’a commandé le Colonel Lasmar Bouzaiane. Ledit contingent était dépêché dans la province du Katanga. Du reste, cette dernière menaçait de faire sécession. Mais avant cela, la même armée était chargée d’instaurer la sécurité au Kasaï.

Plus tard, soit de 1996-2003, la Tunisie a participé, aux efforts de la Communauté internationale pour  mettre fin à la guerre. C’était l’envoi d’un contingent militaire de 500 soldats et d’Observateurs militaires à la Mission des Nations Unies (MONUC).

Ce dernier a reçu, le 9 mai 2008, la médaille de l’ONU à l’occasion de la fin de sa mission. Et ce en reconnaissance  des éminents services qu’il a rendus  pour le maintien de la paix dans ce pays.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 × 21 =